2700 à 2160 Avant J.C
. : Ancien Empire de l’Egypte ancienne

1er pharaon Ménès
Capital Menphis
Pyramide du Caire

2160 à 1786 Avant J.C. : Moyen Empire de l’Egypte ancienne

Capitale Thèbes

1580 à 1085 Avant J.C. : Nouvel Empire de l’Egypte ancienne

Capitale Thèbes
Pharaon Ramsès II
Temple de Louqsor

1500 Avant J.C. :Age du Bronze

Les Celtes s’implantent en gaule du nord- est

1000 avant J.C. : Naissance de " l’alphabet phénicien, vers l’an 1000 av. J.-C. (sarcophage d’Ahiram à Byblos), comporte 22 lettres. Système phonétique, simple et démocratique, il ne note que les consonnes ; il est fondé sur le principe de l’acrophonie, qui se sert pour noter les sons consonantiques de la représentation simplifiée d'un objet dont le nom commençait par ce son. Ainsi, pour noter /b/, on utilise le signe symbolisant la maison, qui se dit beit, et l’on décide par convention que, toutes les fois que l’on rencontrera ce signe, il ne s’agira pas de « maison », mais seulement du premier son de ce mot." voir le site suivant et celui-ci

814 Avant J.C. : Fondation de Carthage par les phéniciens.

800 Avant J.C. : Age du Fer

A cette époque la Gaule se compose d’environ 60 territoires celtes, le lien entre ces peuples est la religion Druide, chaque tribu est administrée par un conseil de notables avec à sa tête un élu, le Vergobet :

L’Auvergne : Les Arvernes
La Bourgogne : Les Eduens
Le Berri : Les Bitturiges
L’Orléanais : Les Carnutes
Le Jura : Les Séquanes

La Savoie : Les Allobroges
La Champagne : Les Senoses

753 Avant J.C.  : Fondation de Rome

600 Avant J.C.  : Contact des Celtes avec les Grecs

600 Avant J.C.  : Fondation par les grecques de Massalia (Marseille)

570 – 490 : Pythagore

495 – 429 : Périclès

490 av. J.-C., Dans la plaine côtière d'une localité située au nord-est d'Athènes, les Perses, sous le commandement du roi Darios 1er, et les Athéniens, sous celui de Miltiade, s'affrontent lors de la bataille de Marathon (première guerre médique). L'intention des Perses est sans doute d'attirer l'ennemi loin de sa cité. Les deux armées demeurent plusieurs jours face à face, les Perses sur le rivage, les Athéniens dans les collines guettant l'arrivée des hommes de Sparte appelés en renfort. Profitant d'un repli des Perses vers leurs bateaux à l'annonce de l'arrivée des Spartiates, les Athéniens, bien moins nombreux que leurs adversaires, attaquent leur arrière-garde et parviennent à les mettre en déroute. Du côté athénien, sur 10 000 hommes, on ne compterait que 192 morts (enterrés sous un tumulus toujours visible), alors que le bilan serait bien plus lourd pour les Perses (6 400 morts pour 20 000 soldats). Aussitôt après la bataille, les Grecs reprennent le chemin de leur cité pour empêcher l'ennemi d'y débarquer.

Le marathon, discipline olympique qui s'effectue sur une distance de 42,195 km, commémore l'exploit légendaire du messager envoyé en avant-garde pour annoncer la victoire et qui courut sans s'arrêter jusqu'à Athènes où il mourut d'épuisement.

470 – 399 : Socrate

450 Avant J.C. : Périclès acheva les grands travaux d’Athènes

428 – 347 : Platon

Né à Athènes, à l’origine de la philosophie occidentale, disciple de Socrate..

387 - Platon fonde l’Académie d’Athènes, considérée comme la première université européenne.

Les formes platoniciennes sont des entités immatérielles, dont l'existence est éternelle. Elles existent en dehors des objets ordinaires de l'expérience dans le monde sensible qui nous entoure. Ce sont des objets de raison plus que de perception. Les exemples irréfutables des formes platoniciennes se retrouvent dans les propriétés éthiques et esthétiques telles que la justice et la beauté, les propriétés de taille comme la largeur et la petitesse, et les propriétés géométriques telles que l'égalité. Certains passages de Platon suggèrent une extension de la gamme des formes qui incluerait toutes les propriétés communes à bon nombre de choses. Platon considère les formes comme l'objet propre de la quête philosophique, car elles constituent une base stable pour parvenir à la connaissance, contrairement aux exemples de propriétés que nous pouvons percevoir dans le monde qui nous entoure. Les objets perceptibles qui possèdent ces propriétés — comme les belles peintures ou les grands bâtiments — empruntent leur beauté ou leur grandeur à la relation qu'ils entretiennent avec les formes correspondantes de beauté ou de grandeur.

404 Avant J.C.  : Effondrement d’Athènes, Sparte impose sa Paix

390 Avant J.C. : les Celtes pillent Rome

- 387 – Platon fonde l’Académie à Athènes, considérée comme la première université des temps, Aristote en fut un élève

384 – 322 : Aristote

Fut précepteur d’Alexandre le Grand

Contrairement aux formes platoniciennes qui existent indépendamment des objets de l'expérience ordinaire, les formes aristotéliciennes peuvent être caractérisées comme étant "!immanentes!" : elles n'existent pas en dehors des objets qui les possèdent. La notion aristotélicienne de forme est liée à la notion corollaire de matière. Par exemple, les briques sont la matière qui compose une maison. Toutefois, ces briques considérées en soi ne constituent pas une maison!; elles ne le sont qu'en épousant la forme de la maison. Pour Aristote, c'est la forme plus que la matière qui fait de la maison ce qu'elle est!; la forme représente l'essence de la maison en tant qu'abri pour les personnes et les biens. Dans le cas d'un objet fabriqué, la forme peut être pensée pour répondre à une certaine fonction. Aristote considère toutefois que le paradigme de la forme est celle d'un être vivant comme un animal ou une plante. La forme est ici un principe dynamique interne responsable des processus de développement naturels d'un organisme pour une génération donnée. Aristote identifie la forme d'un être vivant comme étant son âme.

356 à 323 avant J.C. :

Règne d’Alexandre le Grand

300 avant J.C.

Les Celtes envahissent toute l’Europe

265 Avant J.C. 

Rome se rend maîtresse de toute l’Italie

264 à 241 avant J.C. : 1ère Guerre Punique  23 années

Les Carthaginois, aidés par les gaulois, luttent contre les romains pour la conquête du bassin méditerranéen

218 à 201 avant J.C  : 2ème Guerre Punique 17 années

Hannibal quitte Carthagène par les terres et atteint le nord de l’Italie.
Il est aidé par les Celtes

202 Avant J.C. : Hannibal est battu par Scipion 1er

200 Avant J.C.

les celtes d’Italie du Nord sont soumis par les Romains.

149 à 146 avant J.C. : 3ème Guerre Punique 4 années

Guerre menée par Scipion 2

146 Avant J.C. : Destruction de Carthage

146 Avant J.C. : La Grèce devient romaine.

125 à121 Avant J.C. : Conquise par les légions romaine, le sud de la Gaule devient la Narbonnaise

118 Avant J.C. : Fondation de Narbonne

110 Avant J.C. environ : Création de la voie Domitienne, voie romaine reliant l’Italie aux Pyrénées,

101 Avant J .C. : Naissance de Jules César

100 Avant J.C. : Apparition d’une monnaie en or du peuple gaulois les Parisii

59 à 44 avant J.C. : Règne de Jules César.

58 à 52 avant J.C. : Conquête des Gaules par César .

- 57 : Conquête de la Belgique

- 55 : Conquête de la Bretagne

- 53 : Réunion à Lutèce de l’assemblée des Gaules organisée par César.

- 52 : Vercingétorix prisonnier à Alésia.

- 50 : Soumission des Gaulois aux Romains

- 49 : César franchit le Rubicon, et est nommé dictateur

Les pertes gauloises sont évaluées, du propre aveu de César, à 1 million d’hommes Les Romains interdisent tout ministère des Druides, imposent leur langue et leur religion, ainsi que toute discipline scientifique est interdite aux gaulois..

- 49 : Prise de Marseille aux Grecques.

- 48 : César donne le trône d’Egypte à Cléopâtre.

- 44 : Mort de César, assassiné par un groupe de sénateurs, dirigés par Caius Cassius et Marcus Julius Brutus

 

Index - gaules celtiques - gaule romaine - mérovingiens - carolingiens - capétiens - valois -